Cabinet Yann Botrel

addictologie Lyon

  • Dépendances sexuelles

    Définition

     

    Sexe devient la priorité absolue dans la vie du sujet pour lequel il est prêt a tout sacrifier (travail, vie

    affective…)

    Source de souffrance

    Recherche plaisir, excitation, apaisement

    Sexualité comme lutte contre un sentiment d’insécurité, faible estime de soi, besoin permanent et jamais assouvi d’affirmation et de réassurance

    Exclut l’autre en tant que personne, objet sexuel

     

    Différentes formes

     

    Masturbation compulsive

    Dépendance aux formes anonymes, payantes ou non, de désir sexuel: pornographie, sexualité par téléphone, cybersexe.

    6 a 9 % des hommes internautes passent plus de 11 heures par semaine a consulter ces sites.

    Recours compulsif a la prostitution ou aux sites de rencontres de partenaires sexuels.

    Fréquentation de clubs échangistes, de sex-shops, de peep shows, de bars lap-dance

    Drague compulsive

    Hyper sexualité

    Dépendance a des drogues ou a des accessoires utilises pour

    augmenter le plaisir sexuel (chems)

    Sexe anonyme (une nuit ou un inconnu),

    Rapports non protégés avec HIV+

    Pratiques ≪ nouvelles ≫: asphyxie, électrocution…

    Rapports compulsifs amoureux multiples (recherche permanente d’une intensité des sentiments a travers de nouvelles aventures) / Fixation amoureuse sur des partenaires inaccessibles.

    Souvent associées a des comportements sexuels a risque

     

    Une dépendance propre a notre société?

     

    Probablement non…mais accélération de la tendance

    Société avide de performance

    Exposition aux images a caractère sexuel

    Sexe attire, fascine et fait vendre

    Quête de soi et consommation a outrance

     

    Eléments cliniques

     

    Besoin plus que désir

    Besoin de nouveauté, nouvelles expériences

    dont il espère toujours plus et ressent finalement

    moins

    ≪ shoot ≫ sexuel exigeant des doses croissantes

    Comportement dissimule, honte et culpabilité

    Isolement

    Proches: manque de disponibilité du sujet qui

    demeure secret, souvent dans le mensonge

    malgré sa souffrance

    Affectivité à part de la sexualité

    Remède a la solitude, la tristesse, une faible estime de soi

    Recours contre toute émotion pénible ou situation qu’il ne sait résoudre

     

    Echelle de Coleman: au moins 2 critères/5

    * Drague compulsive, recherche constante et insatiable

    de partenaires multiples (gestion du stress et anxiété)

    * Sexualité compulsive insatisfaisante dans laquelle

    l’autre est réduit a l’état d’objet partiel

    * Autoérotisme compulsif (masturbation frénétique avec une fréquence de 5 a 15 fois par jour conduisant a des blessures, a une fatigue, voire a des difficultés socioprofessionnelles)

     

    Déclencheurs de crise

     

    Etat dépressif (relancer la machine du désir)

    Emotions désagréables

    Choc psychologique

    Stress important, notamment au travail

    Alcool et fatigue

     

    Conséquences psychologiques, psychiatriques

    Conséquences somatiques :

    infections génitales

    mutilations (liées a des pratiques masturbatoires violentes ou répétées)

    cancers (lies a des pratiques sexuelles non protégées, comme le cancer du col utérin)

    contamination par le VIH ou les autres maladies sexuellement

    transmissibles

    grossesse non désirée, avortement

    Conséquences médico-légales : infractions aux moeurs de tous

    types (appels téléphoniques obscènes, prostitution, exhibition,

    voyeurisme, viol, etc.)

    Désocialisation : endettement, divorce, perte d’emploi, etc.

    Lire la suite

  • CSAPA Lyon - Centres de soins en addictologie

    Permet l'accueil des patients
    Propose des conseils aux professionnels non spécialisés

    Les CSAPA (Centres de Soin, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) assurent, pour les personnes ayant une consommation à risque, un usage nocif ou présentant une dépendance aux substances psychoactives ainsi que pour leur entourage :

    * l’accueil, l’information, l’évaluation médicale, psychologique et sociale et l’orientation de la personne ou de son entourage ; dans ce cadre, ils peuvent mettre en place des consultations de proximité en vue d’assurer le repérage précoce des usages nocifs ;

    * La réduction des risques associés à la consommation de substances psychoactives ;

    * La prise en charge médicale, psychologique, sociale et éducative. Elle comprend le diagnostic, les prestations de soins, l’accès aux droits sociaux et l’aide à l’insertion ou à la réinsertion.

    Les CSAPA peuvent accueillir les usagers en ambulatoire ou bien proposer des services de soin résidentiel. 

    Les CSAPA sont financés par l’Assurance Maladie et portés soit par des associations, soit par des établissements publics de santé. La structure gestionnaire peut par ailleurs gérer un ou des Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction de risques pour Usagers de Drogues (CAARUD).

     

    Le soin résidentiel collectif

    ♦ Accueil des patients

    Les CSAPA peuvent porter des dispositifs de soin résidentiel collectif :

    – Les Centres thérapeutiques résidentiels (CTR) : appelés également centre de post-cure, sont des lieux de soin avec un hébergement collectif. La durée de séjour initiale est variable (de quelques semaines à plusieurs mois, avec des modalités de renouvellement possibles), et peut durer jusqu’à un an. Il s’agit de consolider le sevrage ou le traitement de substitution ou l’abstinence d’une pratique addictive, afin de permettre à la personne de retrouver un équilibre dans un cadre protégé, et de construire un projet individuel de réinsertion sociale.

    – Les Communautés Thérapeutiques (CT) : elles proposent du soin résidentiel avec hébergement collectif, fondé sur une prise en charge où un groupe de résidents-pairs est le moteur du soin et de l’entraide. Comme les CTR, elles accueillent les personnes dont la prise en charge en ambulatoire se révèle insuffisante ou non pertinente. Elles proposent un programme thérapeutique essentiellement basé sur la vie communautaire, les activités de groupe, les interactions avec les pairs, la reconnaissance et l’expression des émotions.

    –  Les Centres d’Accueil d’Urgence et de Transition (CAUT) : ils proposent des séjours de courte durée pour consolider ou mettre en place un projet de soin ou d’insertion. Trois des quatre centres accueillent ainsi des sortants de prison et font la transition entre le milieu carcéral et une proposition de soin adaptée à la personne. Ils permettent une rupture d’avec le cadre habituel et une stabilisation de la démarche de soin.

     

    Le soin résidentiel individuel

    ♦ Accueil des patients

    Les CSAPA peuvent également porter des dispositifs de soin résidentiel individuels :

    – Les Appartements Thérapeutiques (AT) : il s’agit d’un hébergement individuel qui vise l’inscription sociale du patient et le renforcement de son identité. Durant son séjour, la personne bénéficie d’un accompagnement thérapeutique, médical, psychologique et éducatif. Ils sont destinés à des personnes pouvant vivre seules et gérer a minima un quotidien.

    – Les Familles d’accueil permettent à des personnes en situation d’addiction d’être hébergées dans des familles. Elles permettent aux usagers de rompre avec leur quotidien, de retrouver un rythme de vie par l’intégration dans un milieu familial et de réapprendre les liens interpersonnels et sociaux. L’orientation vers une famille d’accueil est d’autant plus pertinente que l’usager ne souhaite pas intégrer une structure de soin résidentiel collectif sans pour autant vouloir vivre seul.

    – Les Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT) ont été créés expérimentalement en 1994, pour la prise en charge de personnes touchées par le VIH-sida. Ils sont, depuis 2002, intégrés au secteur médico-social et financés par l’assurance maladie et ouverts à l’accueil de toute personne en situation de précarité touchée par une pathologie chronique invalidante (sida, hépatite, cancer, sclérose en plaque…). Les ACT proposent un hébergement à titre temporaire pour des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale et nécessitant des soins et un suivi médical, de manière à assurer le suivi et la coordination des soins, l’observance des traitements et à permettre un accompagnement psychologique et une aide à l’insertion.

    Lire la suite

  • Histoire de la cocaïne

    La cocaïne - histoire de la poudre blanche

    Jeune toxicomane faisant cocaine carte credit noire surface verre dans toilettes boite nuit apres fete 152404 10583

    Lire la suite

  • Cyberaddictions

    Premières descriptions dans les années 90 mais
    absence de consensus et de critères diagnostics
    autours de ce concept
    * Manque de données épidémiologiques fiables
    * Sur 27 études réalisées entre 1998 et 2016 et dans 14
    pays d’Europe, 8 pays d’Asie du Sud-Est, les Etats-Unis,
    l’Australie: prévalence moyenne de 4,7 %

    Définition

    Usage addictif
    * Perte de contrôle
    * Intolérance à la frustration, sentiments de colère, tension et/ou
    dépression quand l’ordinateur n’est pas accessible
    * Isolement, délaissement autres activités
    * Envahissement vie psychique
    * Conséquences: scolaires++, professionnelles, familiales,
    sociales…
    * Plaisir è besoin
    * Tolérance
    * Tb comorbides

    Fuite du réel
    * Refuge, échappatoire à la réalité (Valleur et Vela)
    * Éviter d’affronter problèmes vie quotidienne / relations
    intersubjectives
    * Immersion dans le virtuel
    * MMORPG: sentiment d’identification très puissant
    ◆ Recherche de puissance et désir de contrôle
    * Maîtrise technique, du monde, de soi et de l’autre
    * Règles connues

    ◆ Recherche de sensation
    * Score plus faible pour jeux vidéo?
    * Combler l’ennui, le vide / évacuer tension
    ◆ Repli sur soi ou forme de sociabilité
    * Socialisation entre pairs et recherche identitaire
    * Parfois même thérapeutique
    * Forme de sociabilité particulière: faiblesse
    engagement, large extension, univers du jeu

    Lire la suite

  • Les risques méconnus du tabac - addictologie Lyon

    - Baisse densite minerale osseuse (H et F) et du risque de fracture du femur

    - Risque de positivite du Facteur Rhumatoide et de celui de PCR avec severite de

    l’atteinte pulmonaire associee

    - Risque de thrombose des arteres renales (risque d’infarctus renal) et favorise la

    dysfonction du greffon de rein (ou rejet). Accelere l’evolution vers l’IRC (HTA

    essentielle, nephropathie lupique, polykystose renale, nephropathie a IgA). Favorise

    hemorragie intra-alveolaire dans le syndrome de Goodpasture

    - Risque de cancer du rein et de la vessie

    - Risque de maladie de Basedow et ophtalmolopathie basedowienne (diminution de

    l’efficacite de son traitement). Cancer de la thyroide moins frequent chez le

    fumeur?

    - Risque de cancer de l’oesophage, estomac, pancreas, foie, colorectal.

    - Risque de RGO, fibrose hepatique, maladie de Crohn.

    - Risque de lesions precancereuses buccales et cancers de la cavite buccale ainsi

    que des VADS. Diminution da la frequence des aphtes et de la maladie de Behcet.

    - Maladie parodontale (risque de perte osseuse)

    - Risque de tumeur de Warthin (cystadenolymphome de la parotide).

    addictologue Lyon - addictologue Rhône - addictologue Oullins - Addictologue Pierre Bénite - Hypnose Oullins - Hypnose Lyon

    Lire la suite

  • La cocaïne - dépendance Lyon

    Les effets recherchés de la cocaïne

    Sensation de bien être et d’euphorie
    Augmentation de l’énergie, disparition de la sensation de fatigue
    Idées de grandeur
    Tachypsychie
    Désinhibition
    Hypervigilance, augmentation de la concentration
    Anorexie, insomnie
    Augmentation de l’intérêt sexuel

    Lire la suite

  • Janvier sobre - Dry January à Lyon et en France

    C'est un concept qui nous vient de Grande Bretagne: "Le dry january" et qui se poursuit jusqu'à la fin du mois. Il s'agit de faire une pause sur sa consommation d'alcool après les fêtes. 

    Des études ont montré qu'un mois sans alcool permettait de détoxifier le foie. En effet, lorsque le foie reçoit de l'éthanol et que l'on cumule ces consommations avec une bonne table, les cellules hépatiques ont tendances à recevoir des dépôts de graisses qui peuvent provoquer des stéatoses hépatiques. 

     

    Dry January Lyon

    Lire la suite

  • Comment savoir si on est dépendant ?

    Comment savoir si on est réellement dépendant d'une substance (ou d'un comportement) ? 

    Est ce que l'on en abuse simplement ? (mésusage)

    Est-ce que l'on peut maîtriser sa consommation ?

    D'une manière simplifiée, on est dépendant lorsque l'on est passé d'une consommation plaisir à une consommation besoin. Lorsque le produit ou le comportement a pris une telle place que cela devient quasiment le seul centre d'intérêt. Parfois ce sont les autres qui alertent. 

     

    Lire la suite

  • Ressources en addictologie Lyon

    Pour traiter une dépendance, il faut se munir de toutes les armes possibles et le milieu associatif peut être une aide précieuse. Il est souvent difficile de pousser la porte d'une association d'anciens buveurs par exemple mais chez certains, cela provoque un véritable déclic ou soulagement de pouvoir partager avec des personnes bienveillantes qui sont spécialistes de la problèmatiques car tous passés par ces prisons que sont les dépendances. 

    Que ce soit pour l'alcool, le cannabis, diverses toxicomanies ou pour le jeu compulsif, l'addiction au sexe, il y aura toujours un groupe à rejoindre. 

    entraide rhône

     

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Les effets de l'alcool sur le foie

    "Pas plus de deux verres par jour et pas tous les jours" telles sont les recommandations actuelles en France. Une consommation relativement modérée mais régulière peut déjà présenter des impacts non négligeable sur le foie.

    Petit à petit des dépôts de graisses vont se déposer dans les cellules hépatiques, ce que l'on appelle la stéatose hépatique. 

    Le foie va se graisser petit à petit mais à ce stage, ce n'est pas irréversible. En 6 semaines, le foie peut retrouver son aspect normal. 

    L'aggravation et des consommations importantes d'alcool peuvent mener à la cirrhose. Les inflammations du foie vont créer une fibrose hépatique (tissu fibreux) entrainant des dégâts irréversibles avec un risque hémorragique mortel. Le sevrage alcoolique est nécessaire et la greffe du foie et souvent la seule thérapeutique.

     

    Lire la suite

  • Le mois sans alcool - Dry January

    Pour la deuxième année consécutive, la France lance le défi du mois sans alcool où comment faire une pause dans sa consommation d'alcool tout le mois de janvier pour détoxifier son foie et son corps !

    Cette pratique existe depuis 2013 en Grande Bretagne avec le "Dry January" et permet de retrouver de l'énergie, un meilleur sommeil, une belle peau ou encore mener une réflexion sur sa consommation. 

    Pas plus de deux verres par jour et pas tous les jours, telles sont les recommandations de santé publique. Au fil des années, les consommations d'alcool régulières, même modérées vont créer des dépôts de graisses dans les cellules hépatiques, ce que l'on appelle une "stéatose hépatique" pouvant entrainer des inflammations, complications diverses jusqu'à la cirrhose qui va détruire le précieux organe.

    Chaque année, le tabac tue 80 000 personnes en France et 50 000 des causes directes ou indirectes de l'alcool. 

    Je répondais à ce sujet, au micro de Manylam Mao dans le "Grand direct" de Lyon.1ère.

     

  • Centre d'addictologie Lyon et Rhône

    Qu'est ce qu'un CSAPA ?

    Centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA)

    Un centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) est une structure plurididisciplinaire qui a pour mission d'assurer les actions de prévention et de soins aux personnes atteintes d'addiction.

    Les centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie regroupent depuis 2011 les centres spécialisés de soins aux toxicomanes (CSST) et les centres de cure ambulatoire en alcoologie(CCAA).

    Le CSAPA a aujourd'hui la vocation d’apporter une prise en charge plurididisciplinaire et conceptuelle sur toutes conduites addictives, quel qu’en soit l’objet.

    Lire la suite

  • Les vertus de l'hypnose Ericksonienne

    Les vertus de l'hypnose Ericksonienne ne sont plus à démontrer : développement des potentiels, traitement des pathologies psychologiques et psychosomatiques, travail de deuil ou encore prise en charge des phobies et traumatismes, analgésie : ses indications sont donc multiples.

    L'hypnose est également un formidable complément de l'addictologie, spécialité médicale liée aux dépendances (tabac, alcool, drogues illicites, médicaments, jeux, écrans...).

    Lire la suite

  • Dépendance au cannabis

    Dépendance au cannabis - addictologie sur Lyon (Rhône)

    Découvrez la dernière vidéo de Yann Botrel, hypnothérapeute addictologue sur la commune de Saint-Genis-Laval. Comment savoir si la dépendance est installée ? Faut-il traiter ? Quelles solutions ? Quels sont les effets du cannabis (THC) sur le cerveau ? Toutes les réponses en quelques minutes avec cette vidéo.

    L'hypnose est une belle arme thérapeutique pour accompagner le sevrage aux substances psychoactives comme le tabac, cannabis, alcool... dans le cadre d'une prise en charge globale.