Cabinet Yann Botrel

Hypnose et douleur

La douleur serait à l’origine de près de deux tiers des consultations médicales, c’est pourquoi elle est l’objet de nombreuses études

 

Douleur

Il est bien difficile de définir la notion de douleur, concept subjectif ! Nous avons tous les mêmes mécanismes de déclenchement de la douleur, pourtant nous la ressentons différemment.

Elle fait partie du système de défense de notre corps. Lorsque le corps détecte une maladie, une blessure ou une anomalie, il déclenche un signal de douleur pour nous faire réagir : retirer la main du feu par exemple, ne pas marcher avec une entorse, nous soigner, nous protéger d’une blessure…

La douleur permet donc d’alerter notre attention sur un événement d’anormal : notre corps donne l’alarme. Le signal de douleur est différent en fonction de sa cause : une brûlure ne provoque pas la même sensation qu’une fracture. Mais la douleur varie également en fonction des personnes, de nos émotions, de notre mental, de notre stress, de notre éducation et même de notre culture.

Selon les circonstances, elle est plus ou moins facile à supporter. Un moment de plaisir peut calmer un instant une douleur vive. Au contraire, une anxiété ou une période de dépression accentuent la douleur et la rendent plus difficile à vivre.

La douleur est donc une sensation complexe, à la fois physique et émotionnelle.

Elle peut se manifester de différentes manières. 

- Une sensation physique, caractérisée par la localisation, l’intensité et l’évolution de la douleur (« ça pique », « ça brûle », ça fait « un peu » ou « très mal », « ça augmente » ou « ça diminue ») ;

- Une émotion, qui correspond à ce que nous ressentons moralement (« c’est désagréable », « c’est pénible », « c’est inquiétant », « c’est insupportable »);

- Un comportement, qui correspond à notre manière de réagir à la douleur, de l’exprimer par le corps ou par la parole (position, grimace, pleurs, cris, plainte)

Traiter la douleur par l'hypnose sur Lyon

L'hypnose Ericksonienne, état modifié de conscience, permet de traiter la douleur aigue ou chronique. Bien entendu, un diagnostic médical est essentiel et il n'est pas question de stopper un traitement en cours. Lorsque l'esprit est ailleurs, le corps ne souffre plus. Aujourd'hui, beaucoup de centres hospitaliers comme le Centre Hospitalier Lyon Sud sur Pierre Bénite, Saint-Genis-Laval et Oullins utilise l'hypnose depuis plusieurs années lors de chirugie de la prostate. 

En réalité l'hypnose a été utilisé depuis la nuit des temps et peu à peu s'est perdue après la découverte du chloroforme et les progrès de la médecine d'anesthésie et de réanimation. A la été réintroduite par le professeur Faymonville dans les années quatre vint dix en Belgique. 

hypnose hypnothérapie hypnose Rhône douleur

Ajouter un commentaire